et sa partie la plus insolite le Parc des Courtinals ...
Français   English   Deutsch   Occitan   Japanese
Courtinals      Découverte      Animations      Forum Retour accueilAccueil
               
              Géologie
            Botanique
          Préhistoire
Ordres Religieux
Archéologie
  Les Bonus
Bibliographie
 

Plan d'accès

La Presse

Partenaires

Remerciements

Contact


Le Cirque de Mourèze, classé site inscrit depuis 1941, est un magnifique exemple d'un cirque dolomitique ruiniforme. Il s'agit sans doute du plus beau d'Europe par sa concentration et la beauté de son paysage.
Ce paysage dolomitique était formé il y a 160 millions d’années (époque secondaire, mésozoïque). Au départ, ce « Méga Lapiaz » comme les géologues l’appellent, était le dépôt boueux d’une mer chaude et peu profonde. Après la disparition de cette mer, l’érosion de millions d’années a sculpté les formes originales dans cette roche tendre. L’élément principal de cette érosion permanente est le gaz carbonique contenu dans l’eau de pluie. Cette eau légèrement acide contribue sans cesse à la dissolution de la roche, faite de calcaire et de magnésie.

La Tête de MortAu gré de la fantaisie et de l’époque, chaque rocher a reçu son appellation : on y trouve le Sphinx comme figure centrale, le Chameau, la Demoiselle, le Grand Manitou autour, puis le lion couché, les rochers mystérieux, la porte des fées, le labyrinthe et le crâne attirent notre attention sur l’aspect surnaturel de ces rochers ruiniformes. Des ravins drainent l’eau de pluie lors des orages et créent un fantastique univers de rues et d’impasses reliées par des brèches et des corniches.

La formation la plus impressionante et mystérieuse est cependant le Parc des Courtinalsà l'entrée du cirque. Des nombreuses recherches scientifiques se sont penchées sur ce lieu de fouilles depuis 1911. Géologiquement, il s'agit d'une barrière rocheuse entre 20 et 40 mètres de haut qui renferme l'ancien village préhistorique.
Il s'agit d'une des toutes premières agglomérations préhistoriques de la vallée de l'Hérault et les hommes de l'époque néolithique ont profité de cette forteresse naturelle facilement défendable pour y implanter leurs maisons.

La flore est particulièrement riche sur ce sable dolomitique (du Pr. Dolomieu, géologue français du 18ème) et il est intéressant de noter, qu’il n’y avait pas un seul arbre dans le Cirque de Mourèze il y a 100 ans. Le pâturage des chèvres et le travail des charbonniers ont tenu la végétation courte.



En France, trois autres cirques sont connus: le Bois de Païolive dans l'Ardèche, Nîmes-le-Vieux dans la Lozère et Montpellier-le-Vieux dans l'Aveyron.

Il s'agit des paysages ruiniformes qui font penser à des cités antiques en ruines.

Logo officielLa dolomie doit son nom au savant Genevois de Saussure, désireux de conserver le souvenir du géologue français Dolomieu. Déodat de Gratien de Dolomieu, né à Dolomieu (Isère) en 1750, se signala particulièrement comme géologue et minéralogiste.

Courtinals et le Belvédère du Cirque de Mourèze sont des marques déposées
©Courtinals 2004 - 2008 | All rights reserved
1 connectés, Aujourd'hui : 10 visiteurs